Conférences

L’histoire de l’urbanisme et racisme à Halifax, 1880-2010

Conférence de la Société d’histoire de Toronto
Mercredi 26 février 2020
à 19h À l’Alliance française, 24 chemin Spadina (métro Spadina)
Conférencier : Ted Rutland  
Professeur agrégé, Université Concordia

L’urbanisme moderne est une activité consacrée à l’amélioration de la vie humaine. Pourtant, ses effets sur les communautés racisées se sont généralement écartés de cet idéal: l’effet a été de saper plutôt qu’améliorer la vie. Cette conférence, basée sur le livre Displacing Blackness, explore la manière dont l’urbanisme a cherché à améliorer la vie humaine à Halifax au XXe siècle et comment il a affecté les communautés noires de la ville.

Conférence gratuite (pas nécessaire de réserver)
Contact : info@sht.ca


Bougainvillae spectabilis: Un aristocrate Français dans la guerre de la Conquête

Conférence de la Société d’histoire de Toronto
Mercredi 15 avril 2020 à 19h
à 19h À l’Alliance française, 24 chemin Spadina (métro Spadina)
Conférencier : Christian Bode
Membre de la Société d’histoire de Toronto

Avant de recevoir l’honneur d’avoir un arbuste magnifique dédié à son nom (Bougainvillae spectabilis), Louis-Antoine de Bougainville était militaire, aide de camp du général Montcalm,guerrier Iroquois, diplomate, interprète, mathématicien, géographe, avocat, et accessoirement un aristocrate Français au premier rang de plusieurs batailles de la Guerre de Sept Ans. Son journal de campagne « Écrits sur le Canada » contient des commentaires savoureux sur le choc des cultures, la corruption, l’Art de la guerre, le sens de l’honneur, et l’incompétence des militaires en général et du genre humain en particulier.

Conférence gratuite (pas nécessaire de réserver)
Contact : info@sht.ca


Les Métis de l’est: une question d’identité, pas de terres

Conférence de la Société d’histoire de Toronto
Mercredi 27 mai 2020 à 19h
à 19h À l’Alliance française, 24 chemin Spadina (métro Spadina)
Conférencier : Lisette Mallet
Historienne, Présidente de la Société d’histoire de Toronto

Comment s’y retrouver sans perdre le nord? Le dernier recensement nous montre qu’entre 2006 et 2016 les personnes qui s’identifient comme Métis ont augmenté de 150% au pays. Au lieu d’être une bonne nouvelle, ceci soulève controverse et inquiétude de part et d’autre du pays. La conférencière originaire de la Péninsule acadienne, au nord-est du Nouveau-Brunswick, nous a déjà parlé de ses origines métisses et de la ceinture fléchée. Elle nous revient sur l’origine des communautés métisses de l’est du Canada, à la jonction de plusieurs cultures, langues et identités.

Conférence gratuite (pas nécessaire de réserver)
Contact : info@sht.ca